Avant de nous contacter afin d’obtenir de l’aide, voici une liste de questions fréquemment posées avec des réponses utiles.  Vous pouvez également consulter et télécharger les manuels des produits à partir d’ici.

Notre blog d’actualités consultable ici contient une multitudes d’informations sur les applications, l’intégration de produits tiers ainsi que l’installation des produits.  Vous trouverez également des vidéos sur tous nos produits sur notre chaîne Youtube ici.

Récepteurs et Transpondeurs AIS

Récepteurs AIS

Un AIS qui envoie et reçoit des données est appelé émetteur-récepteur (ou souvent appelé transpondeur). Il existe également des appareils simples appelés récepteurs AIS qui captent les transmissions et les décodent pour les afficher sur un traceur de cartes compatible ou un système de navigation basé sur PC – ou même un iPad ou une tablette.

Les transpondeurs AIS vous permettront de recevoir des données des navires proches de vous, mais aussi de transmettre en permanence l’identité, la position, la vitesse et le cap de votre navire, ainsi que d’autres informations pertinentes, à tous les autres navires équipés de l’AIS se trouvant à votre portée.

Pour transmettre sa position, un transpondeur AIS doit disposer de sa propre antenne GPS. Tous nos transpondeurs AIS sont fournis avec une antenne GPS ou ont une antenne GPS intégrée.

Avec un récepteur ou un transpondeur AIS, vous recevrez toutes les informations sur les navires environnants et vous pourrez les contacter directement. Il y a 3 types de données AIS qui sont automatiquement et continuellement transmissent :

  • Données dynamiques : position et vitesse qui sont automatiquement calculées par le transpondeur. 
  • Données statiques : MMSI, nom du navire, taille et coordonnées. Ces données sont programmées sur l’appareil. 
  • Données relatives au voyage (uniquement pour le transpondeur de classe A) : Destination, ETA, nombre de personnes à bord et état de la navigation. Ces données sont programmées sur le transpondeur de classe A avant et pendant chaque voyage.

La fréquence de transmission des données est différente selon la catégorie de transpondeur et la vitesse du navire. 

Les cibles AIS peuvent être affichées de différentes manières : 

  • Recevoir les données AIS sur votre traceur de grandes marques (avec AIS100 sortie NMEA 0183, ou AISnode qui est un récepteur AIS pour réseau NMEA 2000).
  • Recevoir les données AIS et les données de navigation sur votre PC / MAC portable grâce à l’USB (AIS100 sortie USB, l’iAis).. 
  • Recevoir les données AIS et les données de navigation sur votre tablette / smartphone Android ou Apple (l’Iais, WLN10, NavLink2). Aucune connexion internet n’est requise pour diffuser les données AIS et NMEA).

 

Chaque système affichera les cibles AIS différemment (couleurs, taille, etc.) mais les données resteront les mêmes. L’onglet suivant explique quel transpondeur AIS vous devez utiliser en fonction du système que vous souhaitez utiliser pour afficher les cibles AIS.

Si le transpondeur AIS n’a pas de séparateur VHF intégré (par exemple AIT5000), il y a 2 options : soit installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, soit installer un séparateur d’antenne afin que l’antenne VHF principale soit utilisée à la fois pour la radio VHF et l’AIS. 

Pour ceux qui souhaitent utiliser leur antenne VHF existante, nous recommandons l’utilisation d’un répartiteur d’antenne VHF certifié ZeroPerte tel que nos SPL1500 et SPL2000.  En utilisant l’antenne VHF existante, grâce un répartiteur d’antenne, qui est normalement installé en tête de mât, vous obtiendrez une meilleure réception et en plus vous n’aurez pas besoin d’installer une autre antenne VHF. Cependant, un répartiteur d’antenne VHF certifié zéro perte est bien plus coûteux qu’une antenne VHF ou même qu’un récepteur AIS. De plus, pour un bateau sans mât, il n’y a pas trop d’intérêt à utiliser une antenne VHF existante et une autre antenne VHF peut facilement être installée

Pour ceux qui souhaitent installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, nous recommandons une antenne VHF réglée sur les fréquences AIS. La transmission et la réception AIS fonctionnent sur 2 canaux dédiés qui utilisent les fréquences 161.975 et 162.025 MHz (canal 87B et 88B). Les fréquences VHF dans l’environnement maritime utilisent des fréquences de 156,0 à 162,025 MHz et la plupart des antennes VHF sont désignées pour fournir un gain maximal sur le canal 16 (156,8 MHz).

Vous pouvez désormais trouver sur le marché des antennes dédiées aux fréquences AIS telles que l’antenne HA156. Ces antennes dédiées aux fréquences AIS permettent d’offrir un gain maximal à 162 MHz (ce qui est le centre entre les 2 fréquences AIS 161.975 et 162.025 MHz). Ainsi, si vous installez une antenne VHF à la place d’un répartiteur d’antenne VHF pour votre récepteur ou transpondeur AIS, alors choisissez une antenne VHF dédiée aux fréquences AIS et cette antenne permettra de compenser la perte due à l’installation de l’antenne plus en bas que l’antenne VHF principale en tête de mât.

La meilleure option serait de transmettre les informations AIS à un ordinateur. La plupart de nos produits sont désormais équipés d’une connexion USB en standard, ce qui permet une connexion simple et rapide à votre ordinateur.

Alternativement, vous pouvez ajouter notre WLN10/WLN30 au récepteur AIS et recevoir les cibles AIS directement sur une application de navigation. Il existe des centaines d’applications qui peuvent afficher les cibles AIS.

Non, nous fournissons une version de notre logiciel Smartertrack gratuitement avec chaque produit AIS. Le même logiciel peut également être mis à niveau ultérieurement vers un pack de navigation complet avec des cartes Navionics.


AIT1500, AIT1500N2K, AIT2000, AIT2500 & Nomad

Un AIS qui envoie et reçoit des données est appelé émetteur-récepteur (ou souvent appelé transpondeur). Il existe également des appareils simples appelés récepteurs AIS qui captent les transmissions et les décodent pour les afficher sur un traceur de cartes compatible ou un système de navigation basé sur PC – ou même un iPad ou une tablette.

Les transpondeurs AIS vous permettront de recevoir des données des navires proches de vous, mais aussi de transmettre en permanence l’identité, la position, la vitesse et le cap de votre navire, ainsi que d’autres informations pertinentes, à tous les autres navires équipés de l’AIS se trouvant à votre portée.

Pour transmettre sa position, un transpondeur AIS doit disposer de sa propre antenne GPS. Tous nos transpondeurs AIS sont fournis avec une antenne GPS ou ont une antenne GPS intégrée.

Avec un récepteur ou un transpondeur AIS, vous recevrez toutes les informations sur les navires environnants et vous pourrez les contacter directement. Il y a 3 types de données AIS qui sont automatiquement et continuellement transmissent :

  • Données dynamiques : position et vitesse qui sont automatiquement calculées par le transpondeur. 
  • Données statiques : MMSI, nom du navire, taille et coordonnées. Ces données sont programmées sur l’appareil. 
  • Données relatives au voyage (uniquement pour le transpondeur de classe A) : Destination, ETA, nombre de personnes à bord et état de la navigation. Ces données sont programmées sur le transpondeur de classe A avant et pendant chaque voyage.

La fréquence de transmission des données est différente selon la catégorie de transpondeur et la vitesse du navire. 

Les cibles AIS peuvent être affichées de différentes manières : 

  • Recevoir les données AIS sur votre traceur de grandes marques (avec AIS100 sortie NMEA 0183, ou AISnode qui est un récepteur AIS pour réseau NMEA 2000).
  • Recevoir les données AIS et les données de navigation sur votre PC / MAC portable grâce à l’USB (AIS100 sortie USB, l’iAis).. 
  • Recevoir les données AIS et les données de navigation sur votre tablette / smartphone Android ou Apple (l’Iais, WLN10, NavLink2). Aucune connexion internet n’est requise pour diffuser les données AIS et NMEA).

 

Chaque système affichera les cibles AIS différemment (couleurs, taille, etc.) mais les données resteront les mêmes. L’onglet suivant explique quel transpondeur AIS vous devez utiliser en fonction du système que vous souhaitez utiliser pour afficher les cibles AIS.

Pour vous aider à choisir le transpondeur AIS qui vous convient, voici quelques clés qui peuvent vous aider : 

  • Recevoir les cibles sur un traceur – si vous souhaitez recevoir uniquement les cibles AIS sur un traceur/MFD, vous avez le choix entre les AIT1500, AIT1500N2K, AIT2000 et AIT2500. L’AIT1500 ou l’AIT1500N2K ont un GPS intégré dans le transpondeur et sont donc recommandés pour les bateaux en fibre de verre jusqu’à 30 pieds. L’AIT1500 n’a qu’une interface NMEA 0183 alors que l’AIT1500N2K a une interface NMEA 2000. L’AIT2000 (classe B) et l’AIT2500 (classe B+) ont tous deux une antenne GPS externe et peuvent donc être installés sur tout type de bateau. Ils disposent également tous deux d’une interface NMEA 0183, NMEA 2000 et USB. 
  • Recevoir des cibles AIS sur des logiciels ou des applications – Si vous souhaitez uniquement recevoir des cibles AIS sur des logiciels ou des applications de navigation, nous vous recommandons l’iAISTX. Il s’agit d’un transpondeur AIS avec une antenne GPS externe et un serveur WiFi intégré. 
  • Recevoir des cibles AIS sur un traceur/modèle ET des logiciels/applications – Pour recevoir des cibles AIS sur un traceur et des logiciels/applications en même temps, nous recommandons l’AIT5000 (Classe B+). L’AIT5000 est le transpondeur AIS le plus complet avec un séparateur d’antenne VHF certifié sans perte, un multiplexeur NMEA, une antenne GPS externe et un serveur WiFi. 
  • AIS pour les bateaux de location – si vous recherchez un récepteur ou un transpondeur AIS que vous pouvez mettre dans votre valise et que vous souhaitez utiliser lorsque vous louez un bateau, le Nomad est le transpondeur AIS qu’il vous faut. C’est le seul transpondeur AIS portable qui possède un GPS intégré, est alimenté par USB et est livré avec une antenne VHF portable. 

 

Maintenant que vous avez une idée du transpondeur AIS dont vous avez besoin, vous devrez également choisir entre un transpondeur AIS de classe B ou de classe B+.

Il existe 3 types de transpondeurs AIS : Classe A, Classe B et Classe B+ : 

  • Un transpondeur AIS classe B est destiné à être installé sur des bateaux de plaisance. Il s’agit d’un émetteur-récepteur simplifié et de faible puissance (2W) et peut afficher les cibles AIS sur un traceur ou une application ou logiciel de navigation . Il émet toutes les 30 secondes, quelle que soit la vitesse du navire, mais il ne permet pas de transmettre des données supplémentaires comme le port de destination.
  • Un transpondeur AIS classe B+ ( aussi appelé classe B SOTDMA) est une nouveauté utilisant des transmissions au format SOTDMA. Il offre une puissance de sortie de 5 W (2,5 fois plus puissante qu’un classe B ordinaire), un délai de transmission garanti dans les zones de trafic intense et des taux de mise à jour plus rapides en fonction de la vitesse du navire. Un transpondeur classe B+ peut donc transmettre plus souvent qu’un transpondeur classe B. Il est idéal pour les marins naviguant au large exigeant les meilleures performances possibles. Qu’il s’agisse de bateaux à moteur rapides ou de petits navires commerciaux non autorisés, un transpondeur AIS classe B+ est recommandé.
  • Un transpondeur AIS classe A doit avoir un affichage spécifique (et approuvé) pour localiser les cibles AIS proches et transmet à 12,5W. Les données sont envoyées toutes les 2 secondes en fonction de la vitesse du navire et l’écran permet également d’entrer des données lors de la transmission, comme la destination du navire, le nombre de passagers à bord, etc. Un transpondeur AIS classe A est normalement utilisé sur les navires commerciaux car il est homologué selon les spécifications de l’OMI.

Si le transpondeur AIS n’a pas de séparateur VHF intégré (par exemple AIT5000), il y a 2 options : soit installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, soit installer un séparateur d’antenne afin que l’antenne VHF principale soit utilisée à la fois pour la radio VHF et l’AIS. 

Pour ceux qui souhaitent utiliser leur antenne VHF existante, nous recommandons l’utilisation d’un répartiteur d’antenne VHF certifié ZeroPerte tel que nos SPL1500 et SPL2000.  En utilisant l’antenne VHF existante, grâce un répartiteur d’antenne, qui est normalement installé en tête de mât, vous obtiendrez une meilleure réception et en plus vous n’aurez pas besoin d’installer une autre antenne VHF. Cependant, un répartiteur d’antenne VHF certifié zéro perte est bien plus coûteux qu’une antenne VHF ou même qu’un récepteur AIS. De plus, pour un bateau sans mât, il n’y a pas trop d’intérêt à utiliser une antenne VHF existante et une autre antenne VHF peut facilement être installée

Pour ceux qui souhaitent installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, nous recommandons une antenne VHF réglée sur les fréquences AIS. La transmission et la réception AIS fonctionnent sur 2 canaux dédiés qui utilisent les fréquences 161.975 et 162.025 MHz (canal 87B et 88B). Les fréquences VHF dans l’environnement maritime utilisent des fréquences de 156,0 à 162,025 MHz et la plupart des antennes VHF sont désignées pour fournir un gain maximal sur le canal 16 (156,8 MHz).

Vous pouvez désormais trouver sur le marché des antennes dédiées aux fréquences AIS telles que l’antenne HA156. Ces antennes dédiées aux fréquences AIS permettent d’offrir un gain maximal à 162 MHz (ce qui est le centre entre les 2 fréquences AIS 161.975 et 162.025 MHz). Ainsi, si vous installez une antenne VHF à la place d’un répartiteur d’antenne VHF pour votre récepteur ou transpondeur AIS, alors choisissez une antenne VHF dédiée aux fréquences AIS et cette antenne permettra de compenser la perte due à l’installation de l’antenne plus en bas que l’antenne VHF principale en tête de mât.

Le transpondeur AIS peut être configuré avec le logiciel gratuit pour PC/Mac appelé ProAIS2. Le logiciel ProAIS2 peut être téléchargé gratuitement directement depuis notre site Internet. La fonctionnalité du logiciel ProAIS2 est la même sur Windows ou Mac.

L’installation du logiciel proAIS2 installe également les pilotes USB et nous vous recommandons de ne pas brancher le câble USB du transpondeur sur le PC/Mac avant d’avoir installé ProAIS2. Une fois l’installation terminée, branchez le câble USB à l’ordinateur pour terminer l’installation du pilote USB. Le transpondeur reçoit suffisamment d’énergie de la connexion USB pour alimenter le processeur et les circuits auxiliaires nécessaires à la configuration du transpondeur, mais le GPS n’obtiendra pas de coordonnées, les interfaces NMEA ne fonctionneront pas et le transpondeur ne transmettra pas lorsqu’il sera alimenté par le port USB.

Digital Yacht n’est pas la seule société qui fournit ProAIS2 avec des transpondeurs, mais à notre connaissance, nous sommes la seule société à produire une vidéo montrant comment configurer et diagnostiquer les transpondeurs de classe B avec ce système. Nous espérons donc que les utilisateurs de Digital Yacht, mais aussi les propriétaires d’autres marques, tireront profit de cette vidéo.  

Veuillez noter que le numéro MMSI ne peut pas être modifié une fois que le produit a été configuré. Pour changer le numéro MMSI, vous devez réinitialiser le produit et pour cela, veuillez nous contacter. 

Pour savoir comment utiliser le logiciel proAIS2 pour configurer un transpondeur AIS, veuillez regarder la vidéo ci-dessous : https://www.youtube.com/watch?v=FTiMynP8KDs

Si vous souhaitez arrêter de transmettre votre position, vous pouvez soit installer un interrupteur silencieux physique sur le transpondeur AIS, soit arrêter la transmission AIS via le logiciel ProAIS2.

C’est une question très pertinente. Surtout si vous avez passé quelques heures à installer le transpondeur, il est très important de savoir s’il fonctionne correctement. L’utilisation du logiciel de configuration proAIS2 vous permettra de vérifier que la position GPS est correcte, que le produit transmet et aussi s’il n’y a aucune alarme ou messages d’erreurs. Mais lorsque c’est un nouveau produit, un utilisateur peut avoir un doute sur la transmission AIS de son produit. 

La meilleure façon pour vérifier est de demander à quelqu’un qui est équipé avec un récepteur AIS s’ il voit la position de votre bateau. Si votre bateau ne bouge pas, alors le transpondeur transmet uniquement toutes les 3 minutes, puis lorsque le bateau bouge alors le transpondeur transmet toutes les 30 secondes (lorsque le SOG est supérieur à 2 nœuds). De plus, lorsque le transpondeur commencera à transmettre, il commencera par transmettre uniquement la position, vitesse, course et numéro MMSI. Cela peut prendre jusqu’à 6 minutes la première fois pour transmettre les données statiques (nom du bateau, type du bateau, dimensions, etc.). Ceci est normal et permet au système AIS de réguler le nombre de données qu’il transmet.

L’autre méthode de plus en plus courante pour tester un transpondeur AIS consiste à consulter l’un des sites Internet AIS “en direct”, le plus populaire des services gratuits étant MarineTraffic.com

Cependant, il faut être au courant des limitations de ces sites internet et cela est très courant que ces sites puissent prendre du temps à vous afficher la première fois et puissent aussi parfois ne pas vous afficher. Tout dépend de leur réseau de stations terrestres AIS (et la portée de ces stations), ce réseau est très souvent alimenté par des enthousiastes ou volontaires. Dans certains endroits, la couverture est superbe mais il y a des endroits dans le monde qui ne sont pas couverts. 


Nomad

Si le transpondeur AIS n’a pas de séparateur VHF intégré (par exemple AIT5000), il y a 2 options : soit installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, soit installer un séparateur d’antenne afin que l’antenne VHF principale soit utilisée à la fois pour la radio VHF et l’AIS. 

Pour ceux qui souhaitent utiliser leur antenne VHF existante, nous recommandons l’utilisation d’un répartiteur d’antenne VHF certifié ZeroPerte tel que nos SPL1500 et SPL2000. Veuillez ne pas utiliser un séparateur d’antenne VHF certifié à perte nulle. Ils sont peu coûteux, mais ils peuvent détruire votre transpondeur AIS. 

Pour ceux qui souhaitent installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, nous recommandons une antenne VHF réglée sur les fréquences AIS. La transmission et la réception AIS fonctionnent sur 2 canaux dédiés qui utilisent les fréquences 161.975 et 162.025 MHz (canal 87B et 88B). Les fréquences VHF dans l’environnement maritime utilisent des fréquences de 156,0 à 162,025 MHz et la plupart des antennes VHF sont conçues pour fournir un gain maximal sur le canal 16 (156,8 MHz). Vous pouvez désormais trouver sur le marché des antennes dédiées aux fréquences AIS telles que l’antenne HA156. Ces antennes, dédiées aux fréquences AIS, offrent un gain maximal à 162 MHz (qui est le centre entre les 2 fréquences AIS 161.975 et 162.025 MHz). Ainsi, si vous installez une antenne VHF au lieu d’un répartiteur d’antenne VHF pour votre récepteur ou transpondeur AIS, choisissez une antenne VHF à fréquence AIS pour compenser la perte due à l’installation de l’antenne plus bas que l’antenne VHF principale en haut du mât. Le graphique ci-dessous montre comment une antenne dédiée à la fréquence AIS (162 MHz) offre un meilleur ROS et donc une meilleure transmission et réception. Pour rappel, pendant la durée du stand virtuel, nous offrirons une antenne VHF dédiée à la fréquence AIS pour tout achat d’un transpondeur AIS.

Le transpondeur AIS peut être configuré avec le logiciel gratuit pour PC/Mac appelé ProAIS2. Le logiciel ProAIS2 peut être téléchargé gratuitement directement depuis notre site Internet. La fonctionnalité du logiciel ProAIS2 est la même sur Windows ou Mac. 

L’installation du logiciel proAIS2 installe également les pilotes USB et nous vous recommandons de ne pas brancher le câble USB du transpondeur sur le PC/Mac avant d’avoir installé ProAIS2. Une fois l’installation terminée, branchez le câble USB à l’ordinateur pour terminer l’installation du pilote USB. Le transpondeur reçoit suffisamment d’énergie de la connexion USB pour alimenter le processeur et les circuits auxiliaires nécessaires à la configuration du transpondeur, mais le GPS n’obtiendra pas de coordonnées, les interfaces NMEA ne fonctionneront pas et le transpondeur ne transmettra pas lorsqu’il sera alimenté par le port USB. 

Digital Yacht n’est pas la seule société qui fournit ProAIS2 avec des transpondeurs, mais à notre connaissance, nous sommes la seule société à produire une vidéo montrant comment configurer et diagnostiquer les transpondeurs de classe B avec ce système. Nous espérons donc que les utilisateurs de Digital Yacht, mais aussi les propriétaires d’autres marques, tireront profit de cette vidéo.  

Veuillez noter que le numéro MMSI ne peut pas être modifié une fois que le produit a été configuré. Pour changer le numéro MMSI, vous devez réinitialiser le produit et pour cela, veuillez nous contacter. 

Pour savoir comment utiliser le logiciel proAIS2 pour configurer un transpondeur AIS, veuillez regarder la vidéo ci-dessous : https://www.youtube.com/watch?v=FTiMynP8KDs. 

C’est une question très pertinente. Surtout si vous avez passé quelques heures à installer le transpondeur, il est très important de savoir s’il fonctionne correctement. L’utilisation du logiciel de configuration proAIS2 vous permettra de vérifier que la position GPS est okay, que le produit transmet et aussi s’il n’y a aucune alarme ou messages d’erreurs. Mais lorsque c’est un nouveau produit, un utilisateur peut avoir un doute sur la transmission AIS de son produit. 

 

La meilleure façon pour vérifier est de demander à quelqu’un qui est équipé avec un récepteur AIS s’ il voit la position de votre bateau. Si votre bateau ne bouge pas, alors le transpondeur transmet uniquement toutes les 3 minutes, puis lorsque le bateau bouge alors le transpondeur transmet toutes les 30 secondes (lorsque le SOG est supérieur à 2 nœuds). De plus, lorsque le transpondeur commencera à transmettre, il commencera par transmettre uniquement la position, vitesse, course et numéro MMSI. Cela peut prendre jusqu’à 6 minutes la première fois pour transmettre les données statiques (nom du bateau, type du bateau, dimensions, etc.). Ceci est normal et permet au système AIS de réguler le nombre de données qu’il transmet.

 

L’autre méthode de plus en plus courante pour tester un transpondeur AIS consiste à consulter l’un des sites Internet AIS “en direct”, le plus populaire des services gratuits étant MarineTraffic.com

 

Cependant, il faut être au courant des limitations de ces sites internet et cela est très courant que ces sites puissent prendre du temps à vous afficher la première fois et puissent aussi parfois ne pas vous afficher. Tout dépend de leur réseau de stations terrestres AIS (et la portée de ces stations), ce réseau est très souvent alimenté par des enthousiastes ou volontaires. Dans certains endroits, la couverture est superbe mais il y a des endroits dans le monde qui ne sont pas couverts.

L’AIS utilise les transmissions VHF donc la portée est limitée. Avec l’antenne VHF compacte, vous allez pouvoir transmettre votre posi- tion jusqu’à 5NM et recevoir les autres cibles AIS jusqu’à 10-12 NM.

Les stations terrestres recevront votre position jusqu’à environ 25 NM. Si vous connectez le NOMAD a une antenne VHF en tête mat, vous obtiendrez une portée standard comme pour tous les transpondeurs AIS classes B qui est d’environ 20NM car l’alimentation de 2W est la même pour tous les AIS classe B.

Si le produit n’est pas programmé, alors le produit agira comme un récepteur seulement et transmettra les cibles AIS et les données GPS à travers le Wi-Fi et l’USB.

Les batteries USB ont toutes des capacités différentes et sont exprimées en mA/ Heures. Le tableau ci-dessous, montrera la durée d’autonomie du Nomad pour la plupart des batteries.

 

Capacité de la batterie Temps d’utilisation en continue (approx.)
3350mA/H 5.5 heures
5000mA/H 8 heures
15000mA/H 24 heures
22000mA/H 36 heures

Nomad a une interface USB (pour l’alimentation et les données) qui peut être connectée à un PC ou à un Mac. Ainsi, n’importe quel logiciel de navigation peut être utilisé pour voir les cibles AIS. Digital Yacht offre le logiciel SmarterTrack Lite qui permet de voir les cibles AIS et en option, vous pouvez obtenir les cartographies Navionics pour avoir un logiciel complet pour la cartographie et la navigation.

Nomad est aussi compatible avec les logiciels populaires comme MaxSea, Nobeltec, Expedition, SeaPro et Open CPN. La plupart des logiciels modernes acceptent les données en TCP/IP ou UDP grâce au Wi-Fi ou acceptent les données en USB.

Les applications sur iPads, tablettes et smartphones utilisent la liaison sans fil pour se connecter à Nomad.  Consultez https://digitalyacht.fr/blog/ pour les applications iOS et Android, car il existe un grand nombre de programmes de cartographie et de navigation populaires. 

La plupart utiliseront un support de téléphone portable, comme le RokLok, RailBlaza ou Ram. Nomad est aussi livré avec deux bandes de velcro adhésive haute résistance pour une solution temporaire.

Nomad peut également être installé de façon permanente à l’aide des trous de fixation. Il est important de monter le Nomad verticalement afin que l’antenne GPS interne soit face au ciel.

L’antenne QMAX peut être utilisée en tant qu’antenne VHF de secours. Rappelez-vous que l’antenne utilise un connecteur BNC donc un adaptateur BNC – PL259 peut être requis pour les connexions VHF.

Jusqu’à 7 appareils mobiles peuvent utiliser grâce au Wi-Fi les données du Nomad en même temps grâce au protocole TCP et UDP.

La portée du Wi-Fi est typiquement de 25 m. Contactez-nous si vous avez besoin d’une plus grande portée ou si votre bateau est en acier.

Aucune connexion internet n’est requise pour que les applications fonctionnent et les appareils sans GPS interne peuvent recevoir les données GPS fourni par le Nomad.

Oui.

proAIS2 est le logiciel de programmation pour PC et MAC et AISConfig est une application gratuite pour Android qui permet de programmer le produit depuis son appareil Android.

Si le transpondeur AIS n’a pas de séparateur VHF intégré (par exemple AIT5000), il y a 2 options : soit installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, soit installer un séparateur d’antenne afin que l’antenne VHF principale soit utilisée à la fois pour la radio VHF et l’AIS. 

Pour ceux qui souhaitent utiliser leur antenne VHF existante, nous recommandons l’utilisation d’un répartiteur d’antenne VHF certifié ZeroPerte tel que nos SPL1500 et SPL2000.  En utilisant l’antenne VHF existante, grâce un répartiteur d’antenne, qui est normalement installé en tête de mât, vous obtiendrez une meilleure réception et en plus vous n’aurez pas besoin d’installer une autre antenne VHF. Cependant, un répartiteur d’antenne VHF certifié zéro perte est bien plus coûteux qu’une antenne VHF ou même qu’un récepteur AIS. De plus, pour un bateau sans mât, il n’y a pas trop d’intérêt à utiliser une antenne VHF existante et une autre antenne VHF peut facilement être installée

Pour ceux qui souhaitent installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, nous recommandons une antenne VHF réglée sur les fréquences AIS. La transmission et la réception AIS fonctionnent sur 2 canaux dédiés qui utilisent les fréquences 161.975 et 162.025 MHz (canal 87B et 88B). Les fréquences VHF dans l’environnement maritime utilisent des fréquences de 156,0 à 162,025 MHz et la plupart des antennes VHF sont désignées pour fournir un gain maximal sur le canal 16 (156,8 MHz).

Vous pouvez désormais trouver sur le marché des antennes dédiées aux fréquences AIS telles que l’antenne HA156. Ces antennes dédiées aux fréquences AIS permettent d’offrir un gain maximal à 162 MHz (ce qui est le centre entre les 2 fréquences AIS 161.975 et 162.025 MHz). Ainsi, si vous installez une antenne VHF à la place d’un répartiteur d’antenne VHF pour votre récepteur ou transpondeur AIS, alors choisissez une antenne VHF dédiée aux fréquences AIS et cette antenne permettra de compenser la perte due à l’installation de l’antenne plus en bas que l’antenne VHF principale en tête de mât.


AIT5000, iAISTX & iAISTX Plus

Un AIS qui envoie et reçoit des données est appelé émetteur-récepteur (ou souvent appelé transpondeur). Il existe également des appareils simples appelés récepteurs AIS qui captent les transmissions et les décodent pour les afficher sur un traceur de cartes compatible ou un système de navigation basé sur PC – ou même un iPad ou une tablette.

Les transpondeurs AIS vous permettront de recevoir des données des navires proches de vous, mais aussi de transmettre en permanence l’identité, la position, la vitesse et le cap de votre navire, ainsi que d’autres informations pertinentes, à tous les autres navires équipés de l’AIS se trouvant à votre portée.

Pour transmettre sa position, un transpondeur AIS doit disposer de sa propre antenne GPS. Tous nos transpondeurs AIS sont fournis avec une antenne GPS ou ont une antenne GPS intégrée.

Avec un récepteur ou un transpondeur AIS, vous recevrez toutes les informations sur les navires environnants et vous pourrez les contacter directement. Il y a 3 types de données AIS qui sont automatiquement et continuellement transmissent :

  • Données dynamiques : position et vitesse qui sont automatiquement calculées par le transpondeur. 
  • Données statiques : MMSI, nom du navire, taille et coordonnées. Ces données sont programmées sur l’appareil. 
  • Données relatives au voyage (uniquement pour le transpondeur de classe A) : Destination, ETA, nombre de personnes à bord et état de la navigation. Ces données sont programmées sur le transpondeur de classe A avant et pendant chaque voyage.

La fréquence de transmission des données est différente selon la catégorie de transpondeur et la vitesse du navire. 

Les cibles AIS peuvent être affichées de différentes manières : 

  • Recevoir les données AIS sur votre traceur de grandes marques (avec AIS100 sortie NMEA 0183, ou AISnode qui est un récepteur AIS pour réseau NMEA 2000).
  • Recevoir les données AIS et les données de navigation sur votre PC / MAC portable grâce à l’USB (AIS100 sortie USB, l’iAis).. 
  • Recevoir les données AIS et les données de navigation sur votre tablette / smartphone Android ou Apple (l’Iais, WLN10, NavLink2). Aucune connexion internet n’est requise pour diffuser les données AIS et NMEA).

 

Chaque système affichera les cibles AIS différemment (couleurs, taille, etc.) mais les données resteront les mêmes. L’onglet suivant explique quel transpondeur AIS vous devez utiliser en fonction du système que vous souhaitez utiliser pour afficher les cibles AIS.

Si le transpondeur AIS n’a pas de séparateur VHF intégré (par exemple AIT5000), il y a 2 options : soit installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, soit installer un séparateur d’antenne afin que l’antenne VHF principale soit utilisée à la fois pour la radio VHF et l’AIS. 

Pour ceux qui souhaitent utiliser leur antenne VHF existante, nous recommandons l’utilisation d’un répartiteur d’antenne VHF certifié ZeroPerte tel que nos SPL1500 et SPL2000.  En utilisant l’antenne VHF existante, grâce un répartiteur d’antenne, qui est normalement installé en tête de mât, vous obtiendrez une meilleure réception et en plus vous n’aurez pas besoin d’installer une autre antenne VHF. Cependant, un répartiteur d’antenne VHF certifié zéro perte est bien plus coûteux qu’une antenne VHF ou même qu’un récepteur AIS. De plus, pour un bateau sans mât, il n’y a pas trop d’intérêt à utiliser une antenne VHF existante et une autre antenne VHF peut facilement être installée

Pour ceux qui souhaitent installer une antenne VHF dédiée à l’AIS, nous recommandons une antenne VHF réglée sur les fréquences AIS. La transmission et la réception AIS fonctionnent sur 2 canaux dédiés qui utilisent les fréquences 161.975 et 162.025 MHz (canal 87B et 88B). Les fréquences VHF dans l’environnement maritime utilisent des fréquences de 156,0 à 162,025 MHz et la plupart des antennes VHF sont désignées pour fournir un gain maximal sur le canal 16 (156,8 MHz).

Vous pouvez désormais trouver sur le marché des antennes dédiées aux fréquences AIS telles que l’antenne HA156. Ces antennes dédiées aux fréquences AIS permettent d’offrir un gain maximal à 162 MHz (ce qui est le centre entre les 2 fréquences AIS 161.975 et 162.025 MHz). Ainsi, si vous installez une antenne VHF à la place d’un répartiteur d’antenne VHF pour votre récepteur ou transpondeur AIS, alors choisissez une antenne VHF dédiée aux fréquences AIS et cette antenne permettra de compenser la perte due à l’installation de l’antenne plus en bas que l’antenne VHF principale en tête de mât.

Afin de faciliter l’utilisation et la configuration de nos transpondeurs AIS, nos nouveaux transpondeurs AIS disposent désormais d’une interface web intégrée. C’est le cas des iAISTX, iAISTX Plus et AIT5000. Ces appareils créent un réseau WiFi à bord et se configurent eux-mêmes en se connectant au WiFi. La configuration du transpondeur peut donc se faire via un ordinateur, une tablette ou même un smartphone et surtout, aucun logiciel n’est nécessaire.

L’article suivant vous explique comment configurer le transpondeur AIS : https://digitalyacht.fr/blog/2020/02/interface-web/

Nos transpondeurs AIS avec une interface web intégrée créent un réseau WiFi protégé par un mot de passe. Avec votre tablette, PC ou smartphone, si vous recherchez les réseaux sans fil, vous devriez voir un réseau sans fil appelé “DY-AIS-xxxx” ou “IAISTX-XXXX” où xxxx est un code à quatre chiffres unique à votre transpondeur AIS. Le nom des réseaux WiFi peut changer en fonction de la version du produit.

Faites en sorte que votre appareil rejoigne ce réseau et il vous sera demandé de saisir un mot de passe qui est “PASS-xxxx” où xxxx est le même code à quatre chiffres que dans le nom de votre réseau. Vous pouvez modifier le nom du réseau et le mot de passe dans l’interface Web du transpondeur AIS.

Aucune connexion internet n’est requise. Les utilisateurs sont souvent confus et associent le Wi-Fi avec internet. Le Smart WLN10 créé un réseau Wi-Fi à bord du bateau et les tablettes, PC peuvent se connecter à ce réseau, une fois connecté à ce réseau WiFi, l’appareil recevra les données NMEA.

 

Jusqu’à 7 appareils mobiles peuvent se connecter au Wi-Fi en même temps en utilisant le protocole UDP. Le protocole TCP/IP permet de connecter uniquement 1 appareil. PC, MC, Android, iOS sont tous compatibles.

Nous tenons à jour des critiques sur notre blog d’actualités à l’adresse www.digitalyacht.fr – recherchez “Meilleures applications pour Android ou iOS”. Les applications les plus populaires sont Navionics, iNavX, TZ iBoat, iAIS, NavLink, iSailor, SeaPilot, Weather 4D, MaxSea TimeZero, SailGrib et bien d’autres encore.

WLN10/WLN30/NavLink2 sont également compatibles avec les logiciels de navigation sur PC/Mac/Linux. 

 

Nous tenons sur notre blog une liste qui explique comment configurer toutes les applications et logiciels de navigation les plus populaires. Cette liste explique comment configurer une connexion NMEA (UDP/TCP) sur l’application/logiciel mais aussi comment configurer les paramètres AIS. 

Pour consulter la liste, veuillez cliquer ici : https://digitalyacht.fr/blog/2020/04/configurer-applications-logiciels/

Oui ! Vous pouvez programmer sa à travers l’interface web pour ainsi avoir seulement 1 réseau à bord. Ceci fonctionne très bien aussi avec le radar Wi-Fi de Furuno.

Cela fonctionne aussi bien avec les installations de radar Furuno WiFi.

Le wifi permet de couvrir l’empreinte d’un bateau jusqu’à 25 m de long. Contactez-nous si vous avez besoin d’une plus grande empreinte ou si vous avez un bateau en acier ou en carbone.

 


CLA2000 Classe A AIS

Oui, c’est le cas et nous avons tous les certificats internationaux tels que : SOLAS, IMO, USCG, TUV, FCC, EU, CCNR, CCS, Industry Canada.

L’émetteur-récepteur AIS, son support de montage, le manuel du produit, le câble d’alimentation, un câble de données à 14 voies, un câble de données à 18 voies et une antenne GNSS avec un câble de 10 mètres. Par conséquent, tout ce dont vous avez besoin pour compléter l’installation est une antenne VHF avec un connecteur PL259. L’utilisation d’un splitter avec un transpondeur de classe A n’est pas recommandée.

Oui, pour un montage encastré, le support de montage peut être retiré. Si quelqu’un souhaite suspendre le transpondeur AIS, le support de montage peut également être réservé à cet effet.

La configuration de toutes les données statiques du navire, des données de voyage, de la configuration des alarmes/capteurs, de la configuration NMEA, etc. dans le cadre de la configuration du transpondeur peut être effectuée par l’interface utilisateur de l’appareil. Par conséquent, la configuration du CLA2000 ne nécessite pas de logiciel. Un clavier à l’écran facilite la saisie de textes et de chiffres.

Le CLA2000 dispose de plusieurs entrées et sorties NMEA 0183 pour la connexion aux systèmes de cartographie et aux capteurs. Un câble de dérivation NMEA 2000 en option permet également de connecter le CLA2000 à la dorsale NMEA 2000 du navire.

Oui, le CLA2000 est idéal pour les navires non-SOLAS, avec une grande partie de l’interfaçage et des fonctionnalités dont ont besoin les grands bateaux de plaisance et de travail.

Oui, le CLA2000 est étanche selon la norme IPX7 et résiste donc à l’eau et à l’immersion.

Si le CLA2000 est utilisé en mode non-SOLAS ou en mode intérieur, vous pouvez installer un “interrupteur silencieux” (comme une classe B).

Le CLA2000 prend en charge les cartes C-Map MAX. Dans l’emplacement waterproof pour carte Micro SD (en bas à gauche), vous pouvez insérer les cartes C-Map achetées. Cependant, la fonction de carte détaillée n’est disponible qu’en mode NonSOLAS. Par conséquent, cette fonctionnalité supplémentaire de traceur de cartes permet au CLA2000 de devenir un puissant écran AIS et un système de secours pour le système de cartographie principal du navire.

Par le biais du menu du CLA2000, vous pouvez configurer toutes les alarmes CPA et TCPA.

À 12 V, l’appareil consommera environ 0,9 A (6 A en pointe) et à 24 V, il consommera environ 0,5 A (4 A en pointe).

Le nouveau CLA2000 dispose d’une puissante interface Wi-Fi pour l’envoi de données AIS vers des appareils mobiles et des PC. Il prend en charge les modes TCP et UDP pour une compatibilité maximale avec les applications. Le WiFi peut fonctionner en mode AP, créant son propre réseau WiFi, ou en mode client (STA) où il rejoint un réseau wifi existant. Nous tenons à jour les actualités sur notre blog à l’adresse www.digitalyacht.fr/blog/- Recherchez iOS ou Android.  Par exemple, les applications les plus populaires sont iRegatta, iNavX, NMEA Remote, iAIS, NavLink, iSailor, SeaPilot, Weather 4D, MaxSea TimeZero, AIS View et des centaines d’autres.


MOB100 balise AIS

MOB100 utilise une pile industrielle spécifique qui n’est pas vendue en grande distribution. Ne tentez pas d’ouvrir la balise. Pour remplacer la pile lorsque la date de remplacement approche, contactez le service client : commercial@digitalyacht.fr.

Non, seul un récepteur AIS  peut recevoir la position GPS transmise par la balise MOB100 lorsqu’elle est activée.

Non. Une fois la balise achetée, aucun frais supplémentaire n’est demandé. Aucun abonnement n’est nécessaire pour utiliser MOB100.

La balise ne flotte pas.

Oui, la balise intègre la technologie AIS qui est une norme internationale.

La balise n’est jamais affectée par les mauvaises conditions météorologiques.

Vous pouvez vérifier le bon fonctionnement de votre balise grâce au bouton d’auto-test OFF/TEST. Nous vous conseillons également de vous référer au manuel d’utilisation.

Votre balise MOB100 bénéficie d’une garantie de deux ans, valable à partir de la date d’achat.

Le test court ne doit pas être effectué plus d’une fois par semaine pour préserver la durée de vie de la batterie. Le test complet ne doit pas être effectué plus d’une fois par mois.

A tout moment, vous pouvez annuler l’activation en maintenant la touche “T” enfoncée pendant un long moment.

Si vous constatez un dysfonctionnement de votre balise (notamment lors de l’auto-test), veuillez contacter le service clientèle de Digital Yacht. Nous pouvons exiger une preuve d’achat.

Dans des conditions normales d’utilisation, la durée de vie d’une balise est de 7 ans.


Internet à bord

4G Xtream

La 5G se développe de plus en plus et concerne essentiellement les communications très rapides et de courte portée.  Elle s’applique aux zones urbaines à forte densité de population, avec un besoin de téléchargements très rapides.  Certaines des bandes attribuées à cette technologie se situent dans la gamme de fréquences 3,4-3,6 GHz et même 24-52 GHz, c’est-à-dire des fréquences ultra-hautes à très courte portée.

Pour l’industrie maritime, ce n’est pas l’idéal, la 4G continuera donc de prévaloir. Cela dit, le développement du réseau 5G va aussi permettre d’améliorer le réseau d’infrastructure 4G. La technologie 4G LTE reste la meilleure option pour l’accès à internet en mer. Le 4GXtream peut, bien entendu, prendre en charge d’autres sources d’accès à Internet via son port WAN (satellite, antenne booster Wi-Fi).

4GXtream possède une interface NMEA 2000 intégrée qui permet aux applications et logiciels de navigation des appareils connectés au système d’utiliser les données NMEA 2000 du bateau.  Les données GPS, AIS et des instruments sont diffusées en continu depuis le système du bateau via le réseau Wi-Fi du 4GXstream. La méthode la plus simple pour visualiser ces données à distance serait de mettre en place un VPN (réseau privé virtuel).

Le 4GXtream prend en charge les VPN. Cette technologie a fait ses preuves, mais sa mise en œuvre nécessite des connaissances spécialisées en matière de réseaux IP. 4GXtream prend également en charge MQTT pour les applications IOT et ZeroTier pour l’accès à distance. Nous pensons que des applications maritimes tierces seront développées pour ces plateformes. 4GXtream prend également en charge la transmission par SMS des données GPS et des alertes grâce à son antenne GPS fournie.

Le 4GXtream est livré avec deux antennes externes.  Elles doivent être installées à au moins 50 cm l’une de l’autre pour des performances optimales. Si la hauteur est un avantage, il faut également tenir compte de la longueur de câbles.

Les câbles standard (LMR200) mesurent 7 m de long et ne doivent pas être rallongés. Le plus souvent, les antennes sont installées sur le premier jeu de barres de flèche d’un voilier, sur l’arceau du radar ou sur le mât arrière/la plate-forme du panneau solaire.

Des câbles de 10 et 20 m sont disponibles en option. Ils utilisent le modèle coaxial spécialisé LMR400 pour des pertes minimales.

Oui, c’est possible. Un réseau Wi-Fi peut être utilisé pour se connecter à un hotspot sur la côte (2.4GHz) et l’autre réseau Wi-Fi (5 GHz) est utilisé pour créer le réseau Wi-Fi interne à bord, mais ce n’est pas recommandé ni soutenu.

Nous recommandons l’utilisation de notre antenne booster Wi-Fi WL510 connecté au port WAN pour accéder à un hotspot Wi-Fi (portée jusqu’à 6 miles).

APN signifie Access Point Name (nom du point d’accès). Il s’agit des paramètres que votre 4GXtream doit transmettre à l’opérateur du réseau (AT&T, Vodafone, T-Mobile, etc.) pour que celui-ci lui attribue une adresse IP et vous connecte au bon réseau sécurisé.

Avec le 4GConnect, vous devez entrer manuellement les paramètres APN de votre carte SIM. En revanche, le 4G Xtream dispose d’une fonction “Auto-APN” qui lit les détails de la carte SIM et sélectionne les paramètres APN corrects pour le réseau mobile de la carte SIM. 

De nombreux plaisanciers nous ont demandé “Quelle est la meilleure solution pour la surveillance vidéo d’un bateau ?”.  Il existe de nombreuses solutions maritimes dédiées (et coûteuses) qui pourraient se connecter au réseau 4G Connect ou 4G Xtream, mais il y a aussi le système simple et populaire Arlo à domicile qui peut être utilisé. Arlo a commencé à faire partie de Netgear, mais est devenue une société indépendante cotée en bourse en 2018.  Ses produits peuvent être achetés sur Amazon, Best Buy, etc.

Le système comprend de petites caméras étanches, alimentées par des piles, qui se connectent à un hub Arlo par wifi. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de brancher des câbles autour du bateau ou même de devoir trouver une alimentation 12V et que vous pouvez positionner la caméra à différents endroits selon vos besoins. Les caméras multiples sont également prises en charge.

D’autres caméras IP peuvent également être connectées au 4G Connect et au 4G Xtream.

 

Il est très simple de configurer le 4G Xtream. La vidéo ci-dessous vous explique comment configurer le 4GXtream.

Caractéristiques 4G Connect Pro 4G Xtream
Spécificités du modem 4G Modem 4G Technologie MIMO Modem Cat 4.
Processeur Single Core Atheros 400MHz 64MB RAM.
Jusqu’à 150 Mo/s
Technologie MIMO Modem Cat 6
Processeur Quad Core ARM Cortex A7 717 MHz 256 MB RAM.
Jusqu’à 300 Mo/s
Antennes 4G Double antenne MIMO externe large, bande à haut gain fourni avec des câbles de 7m et des bases de montage. (Options 10 et 20m disponibles). Double antenne MIMO externe, large bande à haut gain fourni avec des câbles de 7m et des bases de montage. (Options 10 et 20m disponibles)
WiFi interne Bande unique 2.4GHz 802.11b/g/n
Maximum 50 connexions
Antenne unique
Double bande 2,4 & 5GHz 802.11 b/g/n/ac
Maximum 150 connexions
Antennes doubles
Emplacement SIM 1 2
GPS Non Oui
BlueTooth Non Oui
Interface NMEA En option avec l’interface externe LANLink N2K ou iKommunicate Interface NMEA 2000 intégrée pour la distribution des données NMEA 2000 par wifi.

Le 4G Xtream dispose de deux emplacements SIM (avec basculement automatique si nécessaire).

L’insertion de la carte SIM est très facile. L’emplacement SIM se trouve dans le capot avant de l’appareil. Vous n’avez pas besoin d’ouvrir l’appareil.

Le 4G Xtream est doté d’un modem CAT 6 et offre donc une connectivité rapide jusqu’à 300 Mo (selon le réseau).

Il permet d’utiliser deux canaux LTE en même temps pour doubler la bande passante (en fonction du réseau).

4GXtream existe en deux modèles : ROW ou USA

Référence Régions Détails
4G Xtream version ROW Europe, Moyen-Orient, Afrique, APAC, Malaisie, Brésil et Australie. 4G (LTE-FDD): B1, B3, B5, B7, B8, B20, B28, B32
4G (LTE-TDD): B38, B40, B41
3G: B1, B3, B5, B8
4G Xtream version US Amérique du nord 4G (LTE-FDD): B2, B4, B5, B7, B12, B13, B25, B26, B29,B30, B66
3G: B2, B4, B5

4G Connect

La 5G se développe de plus en plus et concerne essentiellement les communications très rapides et de courte portée.  Elle s’applique aux zones urbaines à forte densité de population, avec un besoin de téléchargements très rapides.  Certaines des bandes attribuées à cette technologie se situent dans la gamme de fréquences 3,4-3,6 GHz et même 24-52 GHz, c’est-à-dire des fréquences ultra-hautes à très courte portée.

Pour l’industrie maritime, ce n’est pas l’idéal, la 4G continuera donc de prévaloir. Cela dit, le développement du réseau 5G va aussi permettre d’améliorer le réseau d’infrastructure 4G. La technologie 4G LTE reste la meilleure option pour l’accès à internet en mer. Le 4GXtream peut, bien entendu, prendre en charge d’autres sources d’accès à Internet via son port WAN (satellite, antenne booster Wi-Fi).

Le 4GXtream est livré avec deux antennes externes.  Elles doivent être installées à au moins 50 cm l’une de l’autre pour des performances optimales. Si la hauteur est un avantage, il faut également tenir compte de la longueur de câbles.

Les câbles standard (LMR200) mesurent 7 m de long et ne doivent pas être rallongés. Le plus souvent, les antennes sont installées sur le premier jeu de barres de flèche d’un voilier, sur l’arceau du radar ou sur le mât arrière/la plate-forme du panneau solaire.

Des câbles de 10 et 20 m sont disponibles en option. Ils utilisent le modèle coaxial spécialisé LMR400 pour des pertes minimales.

APN signifie Access Point Name (nom du point d’accès). Il s’agit des paramètres qui permettent au 4GConnect de s’enregistrer et de se connecter au réseau de données mobile. Avec le 4GConnect, vous devez entrer manuellement les paramètres APN de votre carte SIM. Ces paramètres peuvent généralement être trouvés en ligne (Google “APN settings for Vodaphone”) ou demandés au fournisseur de réseau.

Pour entrer les paramètres APN, connectez-vous à l’interface web 4GConnect et cliquez sur les options de menu Network>Mobile.

Il est très important de “verrouiller” votre réseau WiFi, avec votre propre nom de réseau (SSID) et votre mot de passe. Cela permet de s’assurer que seules les personnes à qui vous donnez les informations sur le réseau peuvent se connecter et empêche d’autres personnes moins dignes de confiance de se connecter à votre réseau et d’utiliser votre connexion Internet.

Pour modifier le nom et le mot de passe du réseau sans fil par défaut de votre 4GConnect, connectez-vous à l’interface Web et cliquez sur les options de menu Network>Wireless. Il est très simple de changer le nom et le mot de passe du réseau WiFi.

Le 4G Connect n’a qu’un seul emplacement SIM.

Le 4G Connect est doté d’un modem CAT 4 et offre donc une connectivité rapide jusqu’à 150 Mo (selon le réseau).

Le 4G Connect n’a pas d’interface NMEA. Cependant, en ajoutant un LANLink, vous pouvez connecter l’interface Ethernet et diffuser toutes les données NMEA 0183 et/ou NMEA 2000 sur le réseau WiFi du 4G Connect.

4GConnect se décline en trois modèles : Euro, USA ou ROW

Produits Régions Détails
4G Connect Version Europe Europe, Moyen-Orient, Afrique, Corée, Thaïlande et Inde. 4G (LTE-FDD): B1, B3, B5, B7, B8, B20
4G (LTE-TDD): B38, B40, B413G: B1, B5, B8
4G Connect Version US Amérique du Nord (AT&T, Bell, T-Mobile) 4G (LTE-FDD): B2, B4, B12
3G: B2, B4, B5
4G Connect Version ROW ROW, Amérique du Sud, Australie (supporte 4GX), Nouvelle-Zélande, Taiwan 4G (LTE-FDD): B1, B22, B3, B4, B5, B7, B8, B28
4G (LTE-TDD): B403G: B1, B2, B5, B8

De nombreux plaisanciers nous ont demandé “Quelle est la meilleure solution pour la surveillance vidéo d’un bateau ?”.  Il existe de nombreuses solutions maritimes dédiées (et coûteuses) qui pourraient se connecter au réseau 4G Connect ou 4G Xtream, mais il y a aussi le système simple et populaire Arlo à domicile qui peut être utilisé. Arlo a commencé à faire partie de Netgear, mais est devenue une société indépendante cotée en bourse en 2018.  Ses produits peuvent être achetés sur Amazon, Best Buy, etc.

Le système comprend de petites caméras étanches, alimentées par des piles, qui se connectent à un hub Arlo par wifi. Cela signifie que vous n’avez pas besoin de brancher des câbles autour du bateau ou même de devoir trouver une alimentation 12V et que vous pouvez positionner la caméra à différents endroits selon vos besoins. Les caméras multiples sont également prises en charge.

D’autres caméras IP peuvent également être connectées au 4G Connect et au 4G Xtream.

Caractéristiques 4G Connect Pro 4G Xtream
Spécificités du modem 4G Modem 4G Technologie MIMO Modem Cat 4.
Processeur Single Core Atheros 400MHz 64MB RAM.
Jusqu’à 150 Mo/s
Technologie MIMO Modem Cat 6
Processeur Quad Core ARM Cortex A7 717 MHz 256 MB RAM.
Jusqu’à 300 Mo/s
Antennes 4G Double antenne MIMO externe large, bande à haut gain fourni avec des câbles de 7m et des bases de montage. (Options 10 et 20m disponibles). Double antenne MIMO externe, large bande à haut gain fourni avec des câbles de 7m et des bases de montage. (Options 10 et 20m disponibles)
WiFi interne Bande unique 2.4GHz 802.11b/g/n
Maximum 50 connexions
Antenne unique
Double bande 2,4 & 5GHz 802.11 b/g/n/ac
Maximum 150 connexions
Antennes doubles
Emplacement SIM 1 2
GPS Non Oui
BlueTooth Non Oui
Interface NMEA En option avec l’interface externe LANLink N2K ou iKommunicate Interface NMEA 2000 intégrée pour la distribution des données NMEA 2000 par wifi.

WL510

Bien que l’antenne VHF ait l’avantage d’être montée en haut du mât pour obtenir une portée maximale en “ligne de vue”, la réception WiFi se fait sur des distances beaucoup plus courtes et la hauteur n’est pas un facteur critique.

La plupart des hotspots de la marina se trouvent à la hauteur du toit et même avec votre propre antenne WiFi au niveau du pont, une bonne réception devrait être possible. Dans les zones de grandes marées, il est plus fréquent que le bateau passe sous le mur du port, ce qui empêche les signaux d’atteindre le hotspot.

Cependant, chaque marina est différente et trouver un emplacement d’antenne qui donnera des performances optimales dans chaque marina est une tâche impossible.

L’appareil dispose d’une interface web intégrée.

Ouvrez un navigateur Web, entrez l’adresse IP du produit dans la barre de recherche et vous accéderez à l’interface Web de l’unité.


Instruments

GPS160

Le GPS160 peut être utilisé dans certains modes différents, conçus pour satisfaire différents scénarios d’installation et optimiser les performances avec les anciens systèmes.

Ces modes de fonctionnement peuvent être réglés en ajustant quatre commutateurs DIP à l’intérieur de l’appareil.

Pour accéder aux interrupteurs DIP, il est nécessaire d’ouvrir le GPS160.

Nous avons une liste avec des schémas de câblage qui expliquent comment connecter le GPS160 aux équipements marins les plus courants.

Vous pouvez consulter la liste en cliquant ici.

Si votre produit ne figure pas dans cette liste, contactez-nous par e-mail.

Oui, avec la version SeaTalk1 du GPS160.

Oui, avec le GPS160 version NMEA 2000. Il est fourni avec le iKonvert (convertisseur NMEA0183 / NMEA2000).

Oui, il dispose de certains modes traditionnels qui devraient fonctionner avec les anciens équipements NMEA 0183.

Oui mais vous avez besoin du modèle Furuno compatible dont la référence est ZDIGGPS160F

Oui, il peut être encastré.


Interfaces

Serveurs NMEA WiFi

Le WLN10 n’a qu’une seule interface NMEA 0183 (entrée et sortie). Vous devez configurer cette interface à 38 400 bauds (vitesse AIS) ou à 4 800 bauds (vitesse instruments et GPS). Il s’agit d’un serveur idéal si vous souhaitez diffuser les données de votre récepteur/transpondeur AIS ou les données de vos instruments. 

Le WLN30 possède 3 interfaces NMEA 0183 et vous pouvez sélectionner une vitesse NMEA différente pour chaque interface NMEA 0183. Le WLN30 multiplexe toutes les données et les diffuse par WiFi pour recevoir des données en temps réel vers une application ou un logiciel de navigation. Il s’agit d’un serveur idéal si vous avez plusieurs appareils de navigation à bord (avec des vitesses NMEA différentes) et que vous souhaitez diffuser des données AIS, GPS et d’instruments en même temps.

Il vous suffit de connecter le NavLink2 à votre réseau NMEA 2000. Il sera automatiquement alimenté par votre réseau NMEA 2000.

Nos WLN10/WLN30 & NavLink2 ont une interface web intégrée et créent un réseau WiFi protégé par mot de passe. Avec votre tablette, votre PC ou votre smartphone, si vous recherchez les réseaux WiFi, vous devriez voir un réseau WiFi appelé “DY-WiFi-xxxx” où xxxx est un code à quatre chiffres unique au produit. Le réseau WiFi peut changer en fonction de la version de votre produit.

Faites en sorte que votre appareil rejoigne ce réseau et il vous sera demandé de saisir un mot de passe qui est “PASS-xxxx” où xxxx est le même code à quatre chiffres que dans le nom de votre réseau. Vous pouvez modifier le nom du réseau et le mot de passe dans l’interface Web de l’appareil.

Nous tenons à jour sur notre blog une liste qui explique comment interfacer le WLN10/WLN30 & NavLink2 à des équipements de navigation populaires tels que Raymarine, Garmin, Furuno, etc. Cette liste explique quels fils vous devez utiliser pour interfacer les produits ensemble.

Pour le WLN10/WLN30, vous pouvez voir la liste ici : https://digitalyacht.fr/blog/connecter-wln10/

Pour le NavLink2, vous pouvez voir la liste ici : https://digitalyacht.fr/blog/connecter-navlink2/

Toute la configuration peut être effectuée par le biais d’une simple interface web, il suffit de se connecter au réseau Wi-Fi du produit puis d’ouvrir votre navigateur web, d’entrer l’adresse IP du produit (192.168.1.1) et vous pouvez définir les vitesses de transmission, le mode de multiplexage, le nom du réseau, le mot de passe et rejoindre un réseau existant.


NMEA 2000

NMEA 2000 est la version marine des réseaux CAN que l’on trouve dans toutes les voitures modernes. NMEA 2000 permet aux appareils électroniques marins de différents fabricants de communiquer entre eux.

NMEA 2000 est un ensemble standard de messages de données, de protocoles et de connecteurs que tous les appareils NMEA 2000 doivent utiliser*.

* Note –  Certains fabricants ont créé leurs propres « variété » de NMEA 2000 avec des connecteurs et des câblages différents ; le « SeaTalkNG » de Raymarine et le « SimNet » de Simrad en sont deux exemples et tous deux nécessitent des câbles adaptateurs propriétaires/exclusifs pour se connecter aux réseaux NMEA 2000 standard.

Vous ne pouvez pas simplement brancher deux appareils NMEA 2000 ensemble avec un câble NMEA 2000 approprié – ils doivent être connectés à un réseau NMEA 2000 correctement construit.

Chaque appareil possède une interface NMEA 2000 qui doit être alimentée par le réseau. Certains petits appareils à faible consommation, comme les capteurs, sont également alimentés par le réseau.

La mise en place du réseau a un coût minime, mais l’expansion future est très facile. Un kit de câblage NMEA 2000 est un moyen rentable de construire un petit réseau extensible.

Le kit de démarrage Digital Yacht NMEA 2000 comprend :

  • Colonne avec 4 connecteurs en T
  • 2x terminateurs
  • Câble d’alimentation de 1m (avec fusible)
  • Câble de dorsale NMEA 2000 de 1m

La référence est ZDIGN2KIT.

La liste ci-dessous vous donne toutes les règles essentielles de mise en réseau NMEA 2000 qui, si elles sont respectées, garantiront le bon fonctionnement de votre réseau NMEA 2000.

  1. Le réseau doit être correctement terminé; seuls deux terminateurs sont installés, un à chaque extrémité de la colonne du réseau NMEA 2000.
  2. La tension d’alimentation de NMEA 2000 doit être comprise entre 9V et 16V.
  3. Le courant d’alimentation de NMEA 2000 doit être inférieur à 3A (60 LEN).
  4. Nombre maximum de 50 dispositifs physiques sur le réseau.
  5. La longueur de la colonne du réseau NMEA 2000 doit être inférieure à 100 m.
  6. La longueur maximale d’un câble de dorsale NMEA 2000 est de 6 m.
  7. La longueur totale de tous les câbles additionnés doit être inférieure à 76 m.
  8. La chute de tension d’une extrémité du réseau à l’autre doit être inférieure à 1,5 V.

Une considération clé dans toute bonne conception de réseau NMEA 2000 est le courant total que le réseau consomme. Si le courant total est supérieur à la capacité de courant sûre du câblage NMEA 2000 (3A pour tous les câbles Digital Yacht), le câble peut fondre ou même provoquer un incendie électrique.

  • Chaque appareil du réseau NMEA 2000 consomme du courant.
  • Il est très important que le courant total du réseau soit connu et qu’il soit inférieur à 3A.
  • Chaque appareil certifié NMEA 2000 possède un numéro d’équivalence de charge ou « LEN » pour faire court.
  • 1 LEN = 0.05A (50mA)
  • Le numéro LEN sera imprimé sur l’étiquette du produit (voir exemple ci-dessous).
  • Additionnez les valeurs LEN de tous les appareils et assurez-vous que le total est inférieur à 60 LEN, ce qui équivaut à 3A.

Les réseaux NMEA 2000 sont très fiables et sont “Plug and Play”. Lorsque les choses tournent mal, il n’est pas toujours facile de trouver la panne, même sur un petit réseau NMEA 2000.

NAVDoctor est l’outil de diagnostic NMEA 2000 parfait pour les revendeurs, installateurs et constructeurs de bateaux. Il transforme n’importe quel appareil mobile en analyseur de réseau NMEA 2000 et affiche l’état d’un réseau NMEA 2000 sur des pages web simples et claires.

The Digital Yacht iKonvert NMEA 2000 to NMEA 0183 Converter is an intelligent and flexible gateway. Therefore allowing for new NMEA2000 equipment to talk to legacy NMEA0183 equipment. Conversions are bi-directional.

For example, you may want to get the data from older NMEA0183 sensors on to your NMEA2000 network. Another reason being you have a new NMEA2000 only MFD and want GPS and Navigation data sent to your older NMEA0183 VHF and Autopilot.

iKonvert can be used to accurately and intelligently carry out the required data conversions.

NavAlert est la dernière innovation de Digital Yacht et permet de définir une alarme pour tout paramètre disponible sur le réseau NMEA 2000 du bateau. Il peut s’agir de données de navigation telles que la profondeur, le cap ou la vitesse, de données électriques telles que la tension et de données relatives au moteur/générateur, notamment la température, la pression, le niveau des réservoirs, le débit de carburant, etc.

Il se connecte partout sur le réseau NMEA 2000 et s’alimente également à partir du réseau NMEA 2000, l’installation est donc très simple. Un réseau local WiFi est créé par NavAlert, de sorte que la configuration et le paramétrage soient possible via n’importe quel smartphone, tablette ou PC. Il suffit de choisir le paramètre que vous souhaitez surveiller et de définir un niveau d’alarme. Il est possible de surveiller plusieurs paramètres.


PC Marinisés

Aqua Compact & Aqua Nav

La gamme Aqua PC utilise un système de 10-30v DC seulement, donc si vous voulez l’utiliser à la maison, vous aurez besoin d’un adaptateur de 220v AC à 12v DC. Ils devraient être disponibles chez n’importe quel fournisseur de matériel électrique.

En fonction du modèle de PC Aqua que vous possédez, vous aurez besoin d’un bloc d’alimentation pouvant fournir jusqu’à 5 Ampères de courant à 12V.

Ils ne sont tout simplement pas conçus pour l’environnement marin, avec les vibrations constantes, le mouvement du bateau et surtout l’air salé. Les ordinateurs portables consomment aussi beaucoup d’énergie et vous aurez souvent besoin d’un adaptateur ou d’un convertisseur pour vous connecter à l’alimentation du bateau, ce qui introduit davantage de pertes et de perturbations électriques. Il est beaucoup plus simple d’avoir un PC et un écran dédiés à la navigation, autant pour sa fonctionnalité que sa fiabilité. Vous pouvez installer facilement un écran pivotant entre la table à cartes et le salon, de sorte qu’il puisse aussi bien servir de divertissement que d’appareil de navigation.

La gamme de PC Aqua de Digital Yacht est conçue pour être installée de façon permanente et peut se connecter directement au système électrique du bateau. Ils consomment très peu d’énergie et sont entièrement solides, sans pièces détachées. Ils sont très performants, mais ils restent aussi abordables qu’un ordinateur portable de bonne qualité et peuvent prendre en charge plusieurs écrans.

L’Aqua PC utilise un bloc d’alimentation spécialement conçu pour les bateaux commerciaux, qui détecte le moment où le contact est mis ou coupé et met ensuite le PC sous tension ou hors tension. Nous avons utilisé cette fonction pour permettre à nos clients d’installer un interrupteur d’alimentation à distance (reproduisant l’interrupteur à l’avant du PC), ce qui est utile sur un bateau lorsque l’unité du système PC est enterrée dans un endroit sûr (mais difficile d’accès). 

 

Lorsque 12v sont détectés sur le fil blanc, le PC s’allume, comme si vous aviez appuyé sur l’interrupteur à l’avant du PC. Lorsque le 12v est retiré du fil blanc, le PC commence sa séquence de mise hors tension. La carte d’alimentation continuera à alimenter l’Aqua PC pendant le cycle de mise hors tension mais après 2 minutes, la tension sera coupée et l’Aqua PC sera dans un état de très faible consommation <5mA plutôt que dans l’état de veille normal dans lequel la plupart des PC normaux passent après la mise hors tension et qui consomme continuellement 0.15 Amps. 

 

Ainsi, pour installer un interrupteur à distance, il suffit de connecter un interrupteur marche/arrêt classique, soit un interrupteur à bascule marche/arrêt, soit un interrupteur à poussoir marche/arrêt (pas de type momentané) entre le fil blanc et le fil rouge (tension d’alimentation du bateau de 12 ou 24 V). 

Un disque dur normal sur un PC est constitué de plusieurs pièces mobiles. Non seulement ils consomment plus d’énergie pour fonctionner, mais ils sont très sensibles aux mouvements, car toutes les pièces doivent fonctionner de manière parfaitement synchronisée pour que les données puissent être lues, ce qui signifie qu’un disque dur n’est pas parfaitement adapté à une utilisation sur un bateau qui tangue dans une mer agitée.

Un lecteur à semi-conducteurs ne comporte aucune pièce mobile – les données sont stockées dans une mémoire Flash. Comme il n’y a pas de pièces mobiles, un lecteur à semi-conducteurs consomme moins d’énergie et se comporte bien dans toutes les conditions de mer.