Sécurité à bord : Les équipements électroniques essentiels

Différents équipements électrinique pour la sécurité à bord

La sécurité à bord d’un navire est d’une importance capitale. Pour assurer une navigation sécurisée, les équipements électroniques jouent un rôle essentiel. Cet article se propose de présenter en détail les équipements électroniques indispensables à la sécurité à bord. Nous aborderons notamment les balises de détresse, les systèmes d’identification automatique (AIS), les systèmes de communication d’urgence, les systèmes de détection d’incendie, ainsi que les systèmes d’alerte de proximité et d’évitement des collisions.

 

Les balises de détresse pour bateau 

Tout marin, qu’il soit amateur ou professionnel, doit être préparé à faire face à des situations d’urgence. Parmi les équipements de sécurité les plus essentiels à bord d’un bateau se trouvent les balises de détresse, des instruments de communication qui permettent d’alerter les secours et de faciliter la localisation en cas d’urgence en mer. Elles sont conçues pour être fiables et résistantes aux conditions marines, offrant ainsi une solution de secours précieuse lorsqu’il n’y a pas d’autres moyens de communication disponibles.

Il existe plusieurs types de balises de détresse adaptées à différents types de situations en mer : 

  • L’une des plus courantes est l’Emergency Position Indicating Radio Beacon (EPIRB), une balise conçue pour être activée en cas de situation critique. L’EPIRB est une balise fixe et dédiée à un seul bateau, qui émet un signal qui est capté par les satellites du système de recherche et de sauvetage Cospas-Sarsat, permettant aux secours de localiser le bateau en détresse.
  • Les Personal Locator Beacons (PLB) sont des balises de détresse personnelles, portatives et légères, conçues pour être attachées aux gilets de sauvetage ou aux vêtements des marins. Lorsqu’elles sont activées, elles émettent un signal de détresse qui est également capté par les satellites pour faciliter la localisation de la personne en détresse.
  • Les balises AIS, telles que le MOB100 et le S1000 de Digital Yacht, permettent d’être repérées par les bateaux équipés d’AIS. Lorsqu’elles sont activées, ces balises émettent un signal AIS qui est capté et interprété par tous les récepteurs à proximité, y compris celui du navire à partir duquel la personne est tombée. Grâce à ce signal AIS, il est possible de suivre en temps réel la position du naufragé, ce qui facilite une intervention rapide pour lui porter secours.
[one_second]
Balise AIS MOB100 de Digital Yacht
Balise AIS MOB100
[/one_second][one_second]
Balise AIS SART S1000 de Digital Yacht
Balise AIS SART S1000
[/one_second]

A savoir : l’utilisation des balises de détresse est régie par des réglementations internationales. Nous vous invitons donc à vérifier régulièrement que les balises sont en conformité avec les exigences en vigueur.

 

Les AIS et le Radar : des outils incontournables pour la sécurité en mer

Parmi les outils essentiels utilisés dans le domaine de la sécurité maritime, on trouve les systèmes d’identification automatique (AIS) et le radar. Ces deux technologies jouent un rôle crucial dans la prévention des collisions et la gestion du trafic maritime, offrant une visibilité et une compréhension accrues de l’environnement environnant.

Plusieurs transpondeurs AIS de Digital Yacht
Transpondeurs AIS Digital Yacht

L’AIS, ou système d’identification automatique, est une technologie de communication qui permet aux navires de partager des informations essentielles telles que leur position, leur cap, leur vitesse et leur identifiant unique. Les signaux AIS sont émis en utilisant les fréquences radio VHF, permettant ainsi aux navires de détecter et de suivre les mouvements des autres navires à proximité. Ces informations sont affichées sur un écran de navigation et vous permettent d’avoir une vue claire sur ce qui vous entoure. L’AIS permet également une meilleure coordination du trafic maritime, en aidant les navires à se maintenir à distance sécuritaire les uns des autres et en facilitant les manœuvres de croisement ou de dépassement.

En complément de l’AIS, le radar est un outil précieux pour la sécurité à bord. Le radar utilise des ondes radio pour détecter les objets à proximité et affiche leur position relative sur un écran. Il est capable de détecter des cibles solides telles que d’autres navires, des bouées ou des obstacles fixes, même dans des conditions de visibilité réduite, comme lors de brouillard épais ou de mauvais temps. Le radar offre une portée étendue et permet aux marins d’anticiper les dangers potentiels. En détectant les navires à grande distance, le radar permet d’identifier rapidement les situations à risque et d’ajuster la navigation en conséquence. Il est également utile pour repérer les obstacles tels que les récifs, les falaises ou les icebergs, qui peuvent représenter un danger pour la navigation.

Un radar et un système AIS sont des outils complémentaires et possèdent chacun leurs propres limites. L’AIS dépend de la transmission et de la réception des signaux radio, ce qui signifie que tous les navires doivent être équipés de systèmes AIS fonctionnels pour une couverture complète. De plus, l’AIS ne détecte que les navires équipés d’un transpondeur AIS, ne prenant pas en compte les objets non-équipés ou les obstacles naturels. Le radar, quant à lui, peut être limité par des obstructions physiques et par les conditions météorologiques.

 

La radio VHF

La radio VHF (Very High Frequency) est un équipement très utilisé à bord puisqu’il est conçu pour fonctionner dans des conditions difficiles en mer, offrant ainsi une fiabilité essentielle pour recevoir des instructions et des secours appropriés. La radio VHF offre une portée efficace sur l’eau et permet une communication directe avec d’autres navires, les stations côtières et les organismes de secours. En cas d’urgence, il est essentiel de connaître les canaux de détresse désignés, tels que le canal 16, qui est réservé aux communications d’urgence. 

Les systèmes de communication d’urgence à bord des bateaux doivent être entretenus régulièrement pour assurer leur fonctionnement optimal. Les batteries doivent être vérifiées et remplacées selon les recommandations du fabricant, et les antennes doivent être inspectées pour s’assurer qu’elles ne sont pas endommagées ou corrodées. Il est également crucial de se conformer aux réglementations maritimes et de s’assurer que tous les équipements de communication sont enregistrés et conformes aux exigences en vigueur.

 

Les systèmes de détection d’incendie 

Bien que relativement rares, les incendies à bord des bateaux de plaisance peuvent se propager rapidement et faire courir de gros risques pour l’équipage. 

Les systèmes de détection d’incendie sont des dispositifs indispensables qui permettent de détecter rapidement les départs de feu et d’alerter les occupants du navire, leur laissant ainsi le temps de réagir et d’évacuer en toute sécurité. Les détecteurs de fumée sont l’un des éléments clés des systèmes de détection d’incendie. Ils sont sensibles aux particules de fumée et peuvent détecter les signes précurseurs d’un incendie, même en présence de fumée dense ou de faible visibilité. Les détecteurs de chaleur, quant à eux, surveillent les changements rapides de température, déclenchant une alarme si la température dépasse un seuil prédéfini. Ces deux types de détecteurs fonctionnent en tandem pour une détection fiable des incendies à bord.

En complément des détecteurs, les systèmes de détection d’incendie peuvent également être équipés de systèmes d’extinction automatiques. 

 

Les systèmes d’alerte de proximité et d’évitement des collisions

Si rien ne remplace un œil aiguisé, il existe à présent des systèmes d’alerte qui peuvent apporter une assistance à la surveillance en mer. Parmi ces dispositifs figurent l’AIS mentionné précédemment, ainsi que le radar. 

Mais de nouvelles solutions voient le jour, telles que le Navalert par exemple. Celui-ci offre une surveillance accrue des données de navigation grâce à la configuration d’alertes pour chaque paramètre du système NMEA 2000 présent à bord. L’utilisateur peut configurer des alarmes pour toutes les variables d’un appareil connecté au réseau ; cela inclut des éléments tels que le sondeur (pour la profondeur), la pompe de cale, le moteur (pour la température, le niveau, la pression, le carburant, etc.), ainsi que les alarmes pour les situations de détresse (homme à la mer, mouillage, collision, etc.). 

NavAlert, système d'alarme et de surveillance
NavAlert

Le Navalert dispose par ailleurs d’alarmes CPA (Closest Point of Approach) et TCPA (Time to Closest Point of Approach) intégrées, qui fonctionnent comme un système d’anti-collision.

Les alarmes peuvent également produire un message SMS si le NavAlert est couplé à la solution internet telle que le 4GXtream de Digital Yacht. La surveillance du bateau peut donc se faire à distance ; parfait pour vérifier l’amarrage du bateau pendant un déjeuner à terre ! Les alarmes fonctionnent indépendamment des alarmes configurées sur un traceur, ce qui permet au NavAlert de fonctionner même si l’écran multifonction principal n’est pas sous tension.

 

La sécurité à bord d’un navire est un enjeu majeur. Les équipements électroniques essentiels, tels que les balises de détresse, les AIS, une VHF, les systèmes de détection d’incendie ou encore les systèmes d’alerte de proximité, jouent un rôle crucial dans la prévention des accidents et la gestion des situations d’urgence en mer. En comprenant leur fonctionnement, en les installant correctement et en les entretenant régulièrement, les marins améliorent considérablement la sécurité à bord de leurs navires.

 

Share this article
Shareable URL
Prev Post

iSeaSense : Solution complète d’instruments pour bateau

Next Post

Surveillez vos batteries et votre système électrique sur votre traceur multifonction

Read next
0
Share