VHF offerte pour l’achat d’un iAIS/AIT1500/AIT1500N2K/2000
12 janvier 2017
Guide d’Applications Digital Yacht 2017
27 janvier 2017
Show all

Comprendre le format Signal K

signal_K_logo

Signal K est une nouvelle génération d’interfaçage pour les échanges de données marines. Signal K est prévu d’être utilisé pas que pour la communication de l’électronique marine et des capteurs, mais aussi pour partager les données entre les bateaux, les aides à la navigation, les capitaineries, les marinas et autres. Ce nouveau standard de communication est désigné́ pour être facilement utilisable avec des pages web, avec des applications mobiles et aussi pour connecter les bateaux à l’Internet des objets.

Grâce aux données Signal K, les données sont transmises au format JSON ce qui permet aux pages internet et applications de facilement manipuler et afficher les données. Les données Signal K peuvent être envoyées vers le Wi-Fi, Ethernet, Bluetooth, et autres.  Contrairement aux interfaces NMEA, l’interface Signal K est open source, ce qui permet de faciliter l’utilisation et le développement de cette interface.

Format Signal K

 

Pourquoi Signal K

Dans le monde d’aujourd’hui où tout est connecté, nous avons besoin d’une interface plus sophistiquée pour l’électronique marine. Un besoin pas seulement pour l’interfaçage avec les équipements à bord mais aussi pour une interface avec l’internet des objets, les appareils mobiles, le cloud et avec les bateaux, navires, ports et plus. L’aspect open source de Signal K permet un développement rapide de nouvelles applications pour la marine et permet aussi d’engager avec la communauté́ de développeur. Les développeurs n’auront pas besoin d’investir dans des couts de certifications et autres à cause du format open source de Signal K.

gateway_and_server

 

Qu’en est-il du NMEA

Beaucoup d’entre vous sont familiers avec les données NMEA standard qui ont été là depuis plus de 30 ans. Bien qu’omniprésent et fiable, NMEA est très lent et est aussi très cher pour le développement car il y a des coûts juridiques, de certification et de documentation. Les équipements NMEA doivent obtenir une certification ce qui peut être long et cher pour les développeurs et ces couts étouffent l’innovation et le développement d’applications.

NMEA0183 et 2000 ont été développé quand les instruments à bord étaient bien plus simples et avaient moins de capacités. Le monde d’aujourd’hui est connecté, et il y a énormément d’opportunités avec l’intégration des tablettes, PC et smartphones pour l’affichage des données, les applications marines, le contrôle des données du bateau et bien plus encore. Cependant, Il y a énormément d’appareils NMEA0183 et NMEA2000 et cela reste la méthode de connexion dans les systèmes électroniques à bord la plus commune. Ainsi, nous ne voyons pas les données NMEA disparaitre, mais un nouveau format de données est nécessaire pour les applications. En fait, la combinaison du NMEA et de Signal K à bord est la meilleure solution. Après tout, nous ne voulons pas que vous changiez vos systèmes électroniques existant à bord, mais ceci ne vous empêche pas d’intégrer les nouvelles technologies d’aujourd’hui.

 

Une passerelle NMEA-Signal K

Nous avons donc créé iKommunicate. C’est une passerelle Signal K – NMEA et un serveur qui a été́ créé́ et désigné́ suivant notre campagne fructueuse sur Kickstarter fin 2015 qui a permis de récolter plus de $100000 avec environ 500 partisans. Notre campagne sur Kickstarter a clairement montré l’intérêt du marché́ pour Signal K et le besoin pour une nouvelle génération d’interfaces à bord.

c6527b07ab9babcfc115ecff71fcd8da_original

L’iKommunicate est équipé de 3 interfaces NMEA0183, d’une interface NMEA2000 et d’une interface Ethernet. Ainsi, après avoir connecté tous vos instruments et autres capteurs sur les différentes interfaces NMEA, l’iKommunicate traduira les données au format Signal K et pourra les diffuser grâce à la sortie RJ45 que vous pourrez brancher à un routeur, ordinateur ou à un réseau Ethernet existant. Les données Signal K pourront ainsi être diffusées vers des applications mobiles, le cloud, l’IoT et pourront même être lues à travers une simple page web.

 

Quelques idées d’applications avec Signal K

Une fois les données du bateau (NMEA) transformées en Signal K, elles seront plus faciles à être utilisées, lues et diffusées grâce au Signal K qui est open source et qui met les données au format JSON.

Premièrement, les données du bateau pourraient être par exemple simplement lues sur une simple page web ou même sur une Kindle.

Affichage Signal K

Les moteurs des bateaux ont très souvent une interface NMEA 2000 et donc grâce à Signal K, une tablette à bord affichera les données du moteur, débit de carburant, optimisation du moteur, etc. Les données stockées sur la tablette sont téléchargées vers le cloud si nécessaire. Puis, les données analysées du moteur par un concessionnaire vous seront ainsi envoyées. Ainsi, les fabricants pourront détecter des changements dans les paramètres et pourront mener à une maintenance préventive.Moteur Signal K

Ou par exemple, un projecteur pourrait être intégré́ dans le système de navigation avec un produit AIS homme à la mer. Les données AIS disponibles sur le bus NMEA2000 seraient utilisées pour aligner le projecteur avec la position de la personne tombée à la mer.Signal K search light

Grâce au format open source de Signal K, tout le monde peut développer son application pour les données du bateau. Ce n’est que le début et Signal K est déjà en train de révolutionner notre façon de naviguer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *